Pierre De Winter Bonjour Pierre, peux-tu te présenter ?

Goeiedag, bonjour 🙂 Je suis Pierre De Winter, j’ai 24 ans et j’étudie la traduction et l’interprétation en master à l’ULB.

 Cela fait déjà plusieurs fois que tu reviens à Uccle ? Quel est ton club d’origine ?

J’ai commencé le hockey à Uccle Sport à l’âge de 4 ans. Le hockey étant une tradition familiale depuis bientôt 4 générations à Uccle Sport, c’est le cœur qui a parlé.

À 13 ans, mes parents et moi avons déménagé à Waterloo à deux rues de la Drève d’Argenteuil où se trouve le Waterloo Ducks. Il s’agissait donc de raisons pratiques. En 2008, lorsque j’évoluais en Juniors (U19), avec Florian Lecomte, mon coéquipier à Uccle Sport aujourd’hui et notre coach Marcelo Orlando, nous avons remporté le Tournoi des Rois de Barcelone, un excellent souvenir.

Après mes humanités, j’ai approfondi ma connaissance du néerlandais en étudiant la traduction à Anvers. J’en ai profité pour jouer une saison aux côtés de mon cousin Matthias Verbergt en Juniors au Dragons de Brasschaat. L’équipe se composait, entres autres, de Mathew Cobbaert, Emmanuel Stockbroekx, Arthur Van Doren. Au coup de sifflet final cette année-là, un titre de champion de Belgique.

En 2010, le bleu m’avait manqué et j’ai joué ma première saison en équipe première d’Uccle Sport, un rêve de gosse.

À la suite d’une blessure, j’ai rejoint une équipe de potes au Watducks en Nationale 3 avec laquelle j’ai remporté le titre pour monter en N2. Des anciennes gloires, ex-Red Lions dont Maxime Luycx et Cédric De Greve, sans oublier quelques anciens Ucclois de souche comme Ben Cuvelier, Ben Van Hove ou encore Thomas Van den Balck, en somme, les gars qui figuraient sur mes posters quand j’étais ado 🙂 nous ont aidé à catapulter cette équipe en N1. J’ai donc évolué ces 4 dernières saisons dans cette deuxième équipe du Waterloo Ducks.

 Pourquoi un retour à Uccle ?

La volonté de redorer le blason d’Uccle Sport, de renouer avec mes racines, m’a tout naturellement ramené parmi les Merles. C’est l’envie d’aller plus haut, de relever de nouveaux défis. J’espère que le V que nous formons dans le ciel est synonyme de victoire !

 Donc évidemment content de la victoire contre le Wadu3 (ton ancienne équipe) ?

Non peut-être ! Cela m’a conforté dans mon choix sportif. Nous avons montré à tout le monde quelles étaient nos ambitions.

 Quels sont tes contacts avec le groupe ?

L’ambiance n’a jamais manqué à Uccle Sport, comme en témoignent nos chants et nos troisièmes mi-temps ! L’équipe a su trouver un bon équilibre grâce aux joueurs expérimentés, principalement nos backs. Nos jeunes talents leurs donnent du fil à retordre et au final c’est un squad homogène dans lequel je me sens bien. La concurrence est saine et constructive.

 Tu reviens à Uccle dans les nouvelles installations, quelles sont tes impressions ?

Je suis ravi et je pense que nous partageons tous ce sentiment. Uccle Sport doit retrouver sa ferveur d’antan, et la qualité de ses installations contribue grandement aux objectifs actuels et futurs.

 Quels sont tes objectifs ?

Pierre De Winter 2Perché sur l’ancien tableau des scores je contemplais, dans les années 90, le grand spectacle offert par les joueurs d’Uccle Sport le dimanche. Les tribunes débordaient, je sens encore l’effervescence qui régnait sur et autour du terrain. Mon objectif est de retrouver cette sensation en tant qu’acteur.

 Quel est ton joueur de hockey préféré ?

J’admire le Néerlandais Robbert Kempermann pour son efficacité offensive.

 Quel est ton équipe de foot préférée ?

Parce qu’ils portent haut nos couleurs devant le monde entier, je dirai nos Diables !

 Le classement  de l’équipe première le 01 mai ?

Top 4.

 Ton numéro de maillot ?

Le 9, porté par ma maman, Fabienne Carlier.

 Ta place sur le terrain ?

Attaquant.

Interview de Julian Kamps.

Les interviews sont accessibles à partir de la page équipes messieurs d’Uccle Sport.

Vous pouvez suivre l’actualité de l’équipe première sur Facebook « Equipe première Uccle Sport ».