Bonjour Scampi, peux-tu te présenter ?

Oui, je m’appelle Julian Kamps, j’ai 30 ans. Je joue au hockey depuis que j’ai 3-4 ans et j’ai toujours joué à Uccle Sport. Je travaille chez Proximus.

 Et d’ailleurs pourquoi Scampi ?

Haha, ça vient de Kamps, Skamp, qui est devenu Scampi. Au début, c’était le surnom de mon papa.

 Tu as toujours été un Ucclois ?

Tout à fait et j’ai eu pas mal de titres dans les catégories jeunes :

  • en cadets, on a fait le triplé (championnat, coupe et salle) avec Vincent Van Gucht
  • en scolaires, on a gagné la salle
  • en juniors, on a gagné la salle, perdu en finale de championnat et perdu en demi-finale de la coupe.

J’ai également joué en équipe nationale en moins de 16 ans et moins de 21 ans.

 Ton meilleur souvenir ?

La finale de la coupe de Belgique en cadets, on était mené 3-0 à la mi-temps et on gagne 6-3.

 Si tu devais choisir un moment sur toute ta carrière en première, quelle image tu garderais ?

Mon but en finale de la coupe de Belgique en première. On jouait contre l’Antwerp qui venait de gagner le championnat et je mets le deuxième but et on gagne 5-1. Et petite anecdote, on avait Cédric Charlier, Stéphane Charlier et John Charlier comme attaquants.

 Depuis combien de temps es-tu dans le noyau de l’équipe première ?

C’est ma 14ème saison avec le noyau de l’équipe première. J’ai intégré le groupe à l’époque d’Alain Geens. A cette époque, je ne jouais pas beaucoup en Messieurs 1. J’ai attendu presque 3 saisons pour commencer à avoir un temps de jeu raisonnable. J’ai pris mon mal en patience, mais je ne me voyais pas jouer dans un autre club. Je jouais le samedi soir en réserve, le dimanche matin en juniors et j’espérais quelques minutes en première l’après-midi, mais j’ai passé beaucoup de matchs sur le banc, sans monter.

J’ai également joué pas mal de matchs avec le Merlo ce qui m’a permis de continuer à progresser. Je me suis toujours battu pour être dans le groupe et ça a payé. Je garde de très bons souvenirs avec tous les joueurs (les Stoupel, Mimi Zembsch, Noun, Tom Boon, Cédric Charlier, Max Tys, Loïc, Alaric, Gilles, Antoine,… J’en oublie surement d’autres) et coachs que j’ai connus (Alain Geens, Etienne Tys, Vincent Van Gucht, Gregoire Etienne, David Viner, Renaud Neve, Robin Geens, Marcelo et enfin Cris et Pablo). J’ai connu une demi-finale de play off avec l’équipe première, une victoire en coupe de Belgique, mais j’ai également connu l’année des nombreux départs, la descente en D1, la remontée en DH, et à nouveau la descente… Cela fait des années qu’on se bat pour essayer d’accrocher le haut du tableau mais la division 1 est plus forte chaque année.

 Tu as vu défiler plus de 80 joueurs en 14 ans en équipe première à Uccle Sport, qui t’as le plus impressionné ?

Sna (Tom Boon), il n’avait pas la même carrure que maintenant mais il était déjà incroyable balle au stick. Et également Noun (Stéphane Moraux), je n’ai jamais vu un gardien pareil.

 Quels sont tes objectifs?

Au niveau de l’équipe, il faut prendre des points avant la trêve afin de passer la trêve plus sereinement. Le top 6 est encore envisageable et on doit garder cet objectif en tête. A long terme, j’espère vraiment qu’Uccle retrouvera la DH. Uccle est un grand club, les nouvelles installations le prouvent, le comité très dynamique aussi, il ne reste plus qu’à l’équipe première de retrouver le niveau. Je ne ferai pas partie de cette aventure car j’ai décidé de mettre un terme avec l’équipe première à la trêve. C’est un énorme investissement et comme vous le savez peut-être je me suis marié et j’ai appris que j’allais être papa fin février. Je pense que le moment de m’arrêter est venu et j’avais déjà énormément hésité en juin. Marcelo m’avait convaincu de faire encore une saison. Je me suis également rendu compte que je venais aux entrainements mais que l’envie n’y était plus. Le match du dimanche est toujours un réel plaisir, mais il faut s’entrainer dur pour avoir sa place pour être dans le noyau.

 As-tu des regrets ?

Tout d’abord, j’aurais préféré partir et que l’équipe se porte mieux. Ensuite, quand je regarde dans le rétro, je pense avoir joué les années les plus sombres qu’Uccle Sport ai connu. Quand il y a eu l’explosion de l’équipe première, j’ai décidé de rester pour plusieurs raisons. Nous avons su maintenir Uccle en Division 1 et remonter en DH. Même si nous avons été critiqués sur le fait qu’on était un groupe assez fermé, je pense qu’Antoine Grignard, Gilles Cuvelier, Loïc Roman, Gregory Cuvelier et moi-même avons contribué à maintenir Uccle Sport en D1. Si ces joueurs avaient également décidé d’arrêter, il n’y aurait plus eu d’équipe première.

 Qualité et défaut de l’équipe à tes yeux ?

Cette année le noyau a fortement changé avec beaucoup d’arrivées. On s’est peut-être vu aussi trop beau en début de saison. Il faut que le groupe retrouve une nouvelle dynamique. Notre enthousiasme aux entrainements et en troisième mi-temps avait un peu disparu. Nous avons réussi à sortir d’une mauvaise spirale en gagnant contre le Langeveld. Je pense que l’équipe manque de maturité dans les moments difficiles, il nous manque un tueur dans le cercle et un pc.

La qualité est là, les joueurs sont bons techniquement et il y a une très bonne ambiance. Les jeunes sont très bien intégrés et je pense qu’ils peuvent faire une belle équipe dans le futur.

 Quel est ton joueur de hockey préféré ?

Je n’ai pas de joueur préféré mais quand j’étais plus jeune c’était Ahmed Shahbaz.

 Ton numéro de maillot ?

Mon numéro est le 4 depuis toujours. Mon numéro préféré tout simplement.

 Ton équipe de foot préféré ?

Le Paris Saint-Germain et ce avant même que le Qatar rachète le club en 2011. « Champion mon frère ».

 Ta place sur le terrain et ta qualité ?

Ça fait des années que je joue derrière. Principalement au back central et c’est ma place préférée. Même si parfois les coachs m’ont fait jouer arrière droit. Au début, je montais quelques minutes à l’avant mais on a vite compris que ce n’était pas fait pour moi.

 A vendredi et dimanche pour tes deux derniers matchs à domicile ?

Oui ce sera effectivement les deux derniers à Uccle Sport avant notre déplacement contre le White. J’espère vraiment qu’on fera un 6/6 chez nous et que l’équipe me fera ce dernier plaisir.

Interview de Loïc Roman.

Vous pouvez suivre l’actualité de l’équipe première sur Facebook « Equipe première Uccle Sport ».