Bonjour Benjamin, pour ceux qui ne te connaissent pas, peux-tu te présenter ?

Bonjour captain, Benjamin Heyvaert, 22 ans (23, le 16 novembre), je termine mes études en éducation physique à la Haute Ecole Francisco Ferrer. J’ai démarré le hockey à l’âge de 4 ans. Je suis un fan de sport en tout genre, j’aime découvrir de nouvelles disciplines. J’aime également sortir avec mes amis, aller au cinéma et voyager.

Benjamin Heyvaert 1 As-tu toujours été gardien ? Comment est née cette envie de mettre des guêtres ?

Non, j’ai d’abord commencé en étant box to box jusqu’en pré-minimes. A l’époque, mon père coachait l’équipe, il savait très bien que pour que je ne sois pas insupportable après le match, il fallait que je cours, beaucoup !!

Mon envie de devenir gardien a débuté cette même année. A ce moment, nous faisions une tournante pour ce poste. Quand mon tour est venu, j’ai juste adoré ! Arrivé au second tour, il a fallu faire un choix pour un gardien fixe. Malheureusement, mon père et surtout ma mère refusaient que je mette les guêtres chaque samedi. Je ne bougeais pas assez à leur gout. J’ai dû laisser ma place à quelqu’un d’autre jusqu’à la fin de la saison. L’année suivante, j’ai réussi à convaincre mon père de me laisser à ce poste, il a accepté mais à une condition, que ma mère n’en sache rien. J

 Tu joues depuis longtemps, mais depuis combien de temps en première ?

J’ai intégré le noyau de l’équipe première assez jeune, vers 16-17 ans en tant que troisième gardien.

D’ailleurs, je me souviendrai toute ma vie de mon premier match en équipe première. Je devais justement avoir 16 ou 17 ans et nous avions un match de coupe à l’Indiana. Je ne me souviens plus trop du match, mais tout ce dont je me rappelle, c’est qu’un joueur adverse a confondu ma tête avec la balle. Résultat, commotion la veille d’une session d’examen. Un plaisir 🙂

 Depuis combien de temps es-tu le gardien Numéro 1 ?

C’est tout récent, je n’en suis qu’à ma deuxième saison.

 Tu as dû être patient avant d’avoir cette place ?

Oui, mais en même temps cela m’a permis d’évoluer et de prendre de l’expérience tranquillement de mon côté sans avoir la pression du résultat. Après mes années juniors, j’ai évolué 3 ans avec Uccle 3 aux côtés de personnes très expérimentées comme Laurent Dooms, Jérôme Urbain, Fabian Berger, Guillaume Rutsart, et j’en passe. Toutes ces personnes m’ont permis de prendre confiance en moi et en mes qualités.

 Combien d’entrainements fais-tu par semaine ?

Actuellement, je fais l’entraînement physique et les deux entraînements réguliers, avec l’équipe, mais à côté j’ai un entraînement de gardien et je m’entraîne musculairement 3 à 4 fois par semaine.

 Quel a été ton parcours en jeunes ?

En scolaire, nous sommes arrivés deuxième du championnat et de la coupe de Belgique, les deux années consécutives. En junior, nous avons terminé à nouveau deuxième de la coupe de Belgique et nous avons remporté « el copa del reyes » (la coupe des rois), tournoi organisé par le prestigieux club du Polo de Barcelone.

 Comment prépares-tu tes matchs ?

Je me lève assez tôt, je regarde les résumés de la Première League, puis petit déjeuner en famille, je travaille un peu sur mon mémoire, ensuite place à téléfoot et une bonne assiette de pâtes. Au briefing, je me mets dans ma bulle, je me concentre à l’écart des autres.

 3-3 contre le White à la maison, est-ce un mauvais résultat ?

Nous avions à cœur de corriger le tir par rapport au match aller, mais nous savions que ce ne serait pas un match facile.

Je pense que le résultat est logique par rapport à la physionomie du match. Nous aurions dû prendre le match à notre compte une fois 2-1, mais nous avons fait trop de fautes individuelles et raté trop d’occasions devant le goal. Eux ont réussi à profiter de nos erreurs et malheureusement, à ce niveau, cela se paie cash.

Donc au final, ce n’est ni un bon, ni un mauvais résultat. Le White reste toujours derrière nous, nous ne sommes qu’à un point de la quatrième place, tout reste encore possible. Maintenant il faut se battre et espérer gagner au moins 4 points sur 9 aux trois prochains matchs. Ce ne sera pas évident, mais nous en sommes capable.

 Quels sont tes objectifs ?

Concernant cette année, j’espère que l’on remplira l’objectif qui est de terminer dans le top 4 et j’espère rester la deuxième meilleure défense du championnat 🙂 Après, mon objectif est de jouer en DH.

 Que penses-tu du groupe (nouveaux, jeunes, staff) ?

Le noyau est très large, il y a beaucoup de qualités. Les jeunes font tout ce qui est possible pour prendre la place des plus anciens et cela se voit aux entraînements. L’année passée, nous ne nous entraînions pas à 100%, maintenant il n’est pas rare de voir un joueur sur le bord du terrain pendant 5 minutes parce qu’il a pris un coup. C’est ce que j’appelle de la bonne agressivité et c’est comme cela que nous arriverons à notre objectif.

Les nouveaux joueurs sont d’un très bon niveau, le club a fait un recrutement malin. Prendre des joueurs d’expériences et des jeunes était une très bonne décision. Il ne faut pas oublier que nous avons une équipe assez jeune.

Associez à cela un staff travailleur avec toute l’expérience que l’on connaît de Marcello et vous obtenez un groupe de qualité.

 Ton joueur préféré (hockey)?

Quand j’étais gamin, je regardais Stéphane Moraux alias Noun avec envie et passion, c’était un gardien exceptionnel. Il avait ça dans le sang.

A l’heure actuelle, les deux gardiens pour lesquels j’ai le plus d’admiration sont Stockmann et Jacobi (simplicité, efficacité).

 Ton équipe de foot préférée ?

Malgré leurs pauvres résultats du moment, je supporte Chelsea depuis des années.

 Le classement de l’équipe première à la trêve et le 01 mai ?

C’est difficile à dire, car vu le classement actuel, tout peut se passer, mais j’aime penser que nous finirons quatrième l’hiver venu et le resterons le premier mai.

 Ton numéro de maillot ?

Le 32

Interview de Julian Kamps.

Les interviews sont accessibles à partir de la page équipes messieurs d’Uccle Sport.

Vous pouvez suivre l’actualité de l’équipe première sur Facebook « Equipe première Uccle Sport ».